• Un autre 11 septembre

    Le 11 sept. 2013 à 07:19, XH a écrit :

     Mon Amour

    Je te dois la  bonne nuit que je viens de passer. J'ai aimé communiquer avec Toi, te sentir proche; et Toi? J'ai toujours autant envie de te voir. Et toi?  La crainte que tu as exprimée (fatigue) n'a plus lieu d'être. Pouvons-nous nous offrir cette perspective? Ne me ménage pas.

    Je te souhaite à toi aussi une excellente journée. Ta pensée ne me quitte pas.  Ton xavier

    Le 11 sept. 2013 à 11:35, XH a écrit :

    Petite pause avec toi.
    Merci pour me permettre de te voir vivre dans ton quotidien. J'aime t'imaginer et t'accompagner ainsi. Au nom de la clarté, je souhaite savoir ce qui cause ta réticence: je suis "calmé", et accepterai les raisons que tu me donneras. Je ne veux pas t'imposer ma présence. Je te dois de grands remerciements pour le soin que tu as eu de moi dans les moments de faiblesse que j'ai connus. Tu as été merveilleuse. Je pense que je suis passé à une autre étape après ces crises. Je t'aime toujours autant, je suis toujours amoureux fou de toi. Mais je ne veux ni que cela te fasse peur, ni que tu craignes de me faire retomber au cas où tu considères que maintenant je dois te laisser tranquille. As-tu aimé par exemple notre échange de la nuit dernière? Ou cela dans ton esprit faisait-il partie de la thérapie à m'appliquer? De mon côté, j'aime t'écouter, j'aime que tu réagisses par rapport aux textes que je t'envoie, j'aime que tu sois ma première lectrice; j'aime compter pour toi, être avec toi, je souhaite occuper la place que tu m'as attribuée. Je forme des vœux pour que nos projets communs se réalisent, que nous fassions le nécessaire pour leur permettre d'exister vraiment. Quelle est ton envie à ces sujets aujourd'hui?
    Il n'y a pas l'ombre du début du moindre reproche dans mes propos, comprends-moi bien. Mais tu sais que j'aime éviter les ambiguïtés et les non-dits.
    De mon côté, je suis très attaché à toi. Je t'aime et respecterai tes désirs.

    Celui qui espère être encore et toujours
     ton xavier.
    Bonne journée et à bientôt si tu veux.

    Le 11 sept. 2013 à 13:44, XH a écrit :

    A bientôt donc pour en parler. Mes plus belles pensées t'accompagnent ma Marion.

    Le 11 sept. 2013 18:16 [envoi de « Libyen »]

    L'alibi

    Libyen... le journal

    fais un tri poli

    Dans ces cas d'affiliés,

    De Khadafi lié.

    A quand la Corée

    A quand la curée,

    Faute d'y voir

    Clair et tout le tremblement

    Et tout le trouble mou.

     

    Décampons des campagnes

    N'élisons l'ôteur d'espoir

    Et lisons l'auteur de L'espoir,

    Aux procès préfère Le Procès

    A la guerre et à la paix Guerre et Paix,

    aux chars Char,

    Aux mots passants Maupassant,

    Aux comptes d'apothicaire

    Les nouvelles d'Apollinaire,

    Le stylo-style au style hostile,

    La Grèce invitée à l'agressivité,

    A la perte du temps recherché,

    Préfère La Recherche du Temps Perdu,

    A la catastrophe ta strophe,

    Le Dormeur au pastis,

    Au klaxon le poète,

    Les Misérables aux misérables,

    Là-bas à ici,

    L'art aux cochons,

    L'Odyssée à la Ferrari,

    Vian aux déviants,

    Le lu à l'élu,

    Alléluia !

     

    Le 11 sept. 2013 à 18:21, XH a écrit :

     Vive Maupassant, vive Marion, vive(nt) les devoirs dont je comprends mal l'intérêt (pourquoi demander aux élèves de recopier ce qui existe déjà? A moins qu'il y ait une consigne intéressante), si cela te conduit à penser à moi. Évidemment, je ne dois pas me méprendre sur le sens de cette pensée de Marion;-) !

    J'en profite pour t'envoyer un texte où il est question notamment de maux passant(s).

    Finalement j'aime me méprendre... et si c'était une déclaration déguisée? re-début de l'histoire. ah lalalala.

    Le 11 sept. 2013 à 18:42, XH a écrit :

     JV, JTA MA, MM, ATALH.

    Le 11 sept. 2013 à 18:47, XH a écrit :

     J'attendais ton auto-risation.

    Je n'en doutais pas car tu n'es de mots pas sans... (12); je t'aime, mon Amour de Marion adorée (12) .