• Spleen du 13 janvier

    Ô jour morose et gris, incolore et terne,

    Jour qui n'est même pas jour, comme une nuit

    Même pas nuit. Rien ne reluit, rien ne luit,

    Tu es si lourd que j'en ai le cœur en berne.

     

    L'ennui conséquent toutes les envies cerne,

    Comme si tout rayon avait d'ici fui,

    À l'image de mon âme au fond d'un puits,

    Et mon esprit, ainsi que mon corps, hiberne.

     

    Si ce n'était que sommeil, je m'y ferais,

    Mais des douleurs que nul ne supporterait

    Me disent que c'est aussi cela la vie.

     

    Tout mon être est affligé… Lève les yeux,

    Me dis-je, admire la nature, les cieux,

    … Où est l'espérance en cette vie ternie ?