• Responsable, et coupable si...

    Une autre vertu qui se perd: le sens des responsabilités. 

    À commencer par celle de ceux qui représentent l'État, dont la première mission est d'intervenir, donc d'agir, dès que le bien-être de chaque membre de la population est menacé par diverses sources de pollution, par des services déficients en matière de santé, d'éducation, de maintien de l'ordre par exemple.

    À l'échelle de chacun, surtout depuis que nous savons que la terre est en danger du fait même de pratiques de la communauté humaine.Tant qu'on ne sait pas, on n'est pas responsable, quand on ne veut pas le savoir, on le devient, quand on sait, on l'est à coup sûr si l'on n'agit pas.Se défausser en feignant de penser que la modestie de ses actes ne modifiera rien est une fuite et une complicité. Car, non seulement l'on sait, mais l'on sait aussi ce qu'il est possible de faire, à toutes les échelles, dont la sienne propre, pour inverser la tendance qui consiste à préparer une vie difficile, douloureuse, violente pour les générations qui viendront. Prendre conscience de la servilité dans laquelle nous vivons peut être une donnée de départ bienvenue. Cette étape franchie, il faut mettre en cohérence le double souci de n'être plus un maillon d'un système qui broie les hommes et tue la terre, et celui de maintenir une planète vivable pour ses enfants, en se retirant de ce rôle de consommateur auquel la société consumériste nous réduit. La machine tourne mal, grâce à moi. Eh bien j'en sors.

    Il est donc de la responsabilité morale de chacun de traduire en actes, ou en non-actes, de faire ce qu'il faut pour casser le mouvement infernal qui nous enferme et nous déshumanise. L'artificialisation est allée beaucoup trop loin, les hommes se sont beaucoup trop éloignés de la nature. De faux besoins ont été inventés, qui ont établi en dogmes des données qu'on fait semblant de ne pas voir qu'elles ne sont aucunement évidentes: l'argent, l'emploi, l'industrie, le commerce, toutes pratiques qui nous conduisent là où nous en sommes, c'est-à-dire, non loin du gouffre. Refuser, rêver, convaincre, agir...