• R'André Gide le monde? (rendrai-je hideux le monde?)

    "Nathanaël, à présent, jette mon livre." 

    Telle est l'ultime recommandation du narrateur des Nourritures terrestres à son disciple. À son instar, je me sers des moyens à ma disposition, notamment ceux permis par le numérique, pour dire à mes lecteurs: "Maintenant, jetez vos écrans, et allez admirer la beauté et la vérité du monde, là où elle est; prêtez attention et soin à la splendeur discrète qui s'offre à vous. Aiguisez votre regard, et admirez. Votre âme, couverte des détritus d'une triste postmodernité, en sera réveillée. Vous discernerez les combats qui méritent que vous y consacriez votre intelligence, votre énergie et votre temps. Le premier devoir de l'homme est de lutter contre l'artificialisation, l'aliénation, la jalousie. La simplicité, la justice, le souci vrai de l'autre sont les valeurs essentielles. Et chaque jour qui passe où nous n'aurons pas fait ce que nous pouvions en actes et en paroles pour lutter contre les fâcheuses tendances qui conduisent le monde à sa perte, est un jour perdu. Pensez à vos enfants, qui auront raison de vous demander des comptes: "Tu savais, qu'as-tu fait?" Quel remords sera le vôtre si vous ne pourrez leur dire que "J'ai acheté, j'ai fait la fête, j'ai laîqué, j'ai fessebouqué, j'ai joué en ligne, j'ai cru en la relance, en la consommation, au développement, ..."

    R'André Gide le monde? (rendrai-je hideux le monde?)