• Propos papillonesque

    Je ne fais que passer je jouis des instants

    Qui restent précédant l'anéantissement

    Sur mes ailes chauffe le soleil généreux

    Je butine chaque fleur belle et suis heureux

    Et quand il me faudra abandonner la vie

    Alors je me dirai que j'en aurai joui

    Et que j'aurai rempli mon devoir d'embellir

    Un monde qui sans le beau ne peut que faillir