• Pourquoi certains élèves sont cons

    Surtout ne pas s'étonner de la stupidité de certains adolescents d'aujourd'hui. Une société a la jeunesse qu'elle mérite. Refus parental et parfois scolaire d'éducation, de normes, d'interdits, destruction de la cellule familiale, démission des géniteurs qui laissent aux jeux vidéos, à l'internet, à « Plus belle la vie » (!), aux « Anges » (re-!), à fessebouc, le soin du gardiennage, pendant qu'eux sont au travail, entre potes (ils « font-la -fête », ou aussi devant les écrans débilitants. Comment pourraient-ils reprocher quoi que ce soit à leurs enfants de sortir en boîte, comme eux, de s'alcooliser ou de se droguer, comme eux, de n'avoir aucun sens des responsabilités, comme eux ! Et d'ailleurs, ils ne voudraient pas faire la moindre remontrance à leurs copains.

    Et surtout, pas de livres, pas de culture (« ça prend la tête »), du sport, oui bien sûr.

    Et cette démagogie se répand dans les établissements scolaires, où l'on voit arriver une génération de professeurs qui partagent cette inéducation. Ils ne veulent plus de notes, ou seulement de bonnes, plus de silence en cours (c'est du fascisme), plus d'autorité (ah ! La classe inversée!), plus d'obligations, de devoirs, de rigueur, d'efforts.

    Les conséquences sont inévitables, et s'en étonner est étonnant.