• La solitude, facteur aggravant de maladies, et moins d'espérance de vie, aïe !

    Et quand on parle à ses arbres, à ses légumes, à Dieu, à son volatile,

    quand on a la compagnie des grands auteurs, ça compte ?

    Quand on a des amis que l'on reçoit, ou qui vous reçoivent, avec qui l'on discute en refaisant le monde ou le match, que vous allez aider ou qui vous aident, que vous soutenez, ou qui vous soutiennent, ça compte ?

    Quand on s'occupe de sa vieille mère, ça compte ?

    Je ne vais quand même pas m'acheter une robote, encore moins une poupée pleine d'air !

    Je préfère chair et rondeurs où il faut, et un beau grain de peau.

    L'épouse, l'amie, l'amante, j'ai donné, trois façons d'être malheureux après…

    Non, ça ne compte pas ?

    Donc, si je veux vivre longtemps en santé, il faut enchanter ma vie vide, être avide pour ne tourner à vide, pour avoir une vie d'amant, évidemment, mais présente l'amante…

    Je rédige donc mon appel à candidature sur un site à muses :

    Prolonge la vie

    D'un génie

    Par la constance

    De ta présence
    En échange je te dédierai

    Une œuvre à toi destinée

    Si ça t'amuse

    Sois ma muse

    Mais il me faut que tu sois

    Toute à moi

    Et pour être inspirante

    Belle intelligente

    Idéale déité parfaite

    Pour mon âme de poète

    Accessoirement pour l'amant

    Un corps charmant

    C'est un préalable

    Inévitable


  • Catastrophe! La croissance ralentit: les Français n'achètent pas assez!

    Voilà qu'on reproche aux gens 

    D'être intelligents!


  • Alors comme ça

    Non n'y pensez pas

    Ce n'est pas pour dire

    Mais vous savez quoi

    Je crois qu'y a pas pire

    À ce niveau-là

    Non mais c'est pas vrai

    Si on m'avait dit

    Qu'un jour j'en serai 

    Là alors pardi

    Je peux vous jurer

    Qu'on m'y prendra plus

    Mais ça va aller

    T'as vu c'que j'ai vu

    C'est-y pas possible

    C'est vraiment horrible

    De voir ça com'ça

    Ah la la la la

    On peut pas laisser

    Passer ce scandale

    Pas du tout normal

    Il faut balancer

    Les réseaux sociaux

    Hachtags et touitos

    On va les bacher

    Ces salauds d'fachos

    On en a plein l'dos

    Il faut les faire taire

    Ces réactionnaires

    Ces intolérants

    Pss'qu'i sont méchants

    Et dis t'as r'marqué

    Que quand on dit mâle

    C'est pareil que mal

    En fait au final eh

    C'est pas par hasard

    Si c'est des connards

     

     


  • Tout ce que l'on ne veut pas voir

    Ces animaux dans les abattoirs

    Nos vieux dans leurs mouroirs

    Nos rides dans le miroir

    Dans la mer tous ces Noirs

    De l'argent le pouvoir

    L'arrivée du grand soir

    À cause du désespoir

    De la perte de mémoire

    De la perte de l'Histoire

    Du système qui foire

    On nous dit d'y croire

    C'est un grand dépotoir

    Un immense foutoir

    Tout à fait illusoire

    Ne reste-t-il plus qu'à s'asseoir

    Qu'à s'ouvrir les veines au rasoir

    Qu'à boire et encore reboire

    Oh non il est une échappatoire

    Faire le capitalisme choir

    Et ce sera la victoire

     

     


  • Est-ce par nostalgie que les durs

    N'aiment pas les purs?

    Enfants, étaient-ils alors impurs, 

    Calculateurs, cyniques, méchants,

    Jaloux, vengeurs, menteurs?

    Quelle éducation ont-ils donc reçue

    Pour devenir tels?

    Le probe a du mal à comprendre l'improbe.

    Là où le vice versa.

    Quand l'honnête accuse le malhonnête,

    Il dit vrai.

    Mais l'inverse n'est pas vrai.

    Le malhonnête est un affabulateur, 

    Un truqueur.

    Ce qu'il dit n'est pas vrai.

    Mots des deux côtés,

    Les uns faux, les autres vrais.

    Égaliser les uns et les autres,

    C'est être complice des autres,

    C'est récompenser le vice.

    Dire "C'est du passé" relève de l'aveuglement,

    Quand le passé ne passe pas. 





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique