• Oui, sélectionnons, sectionnons, sanctionnons

    Vive la sélection!

    La vraie, l'explicite, la transparente, la contractuelle, acceptée parce que juste.

    Si elle était pratiquée ainsi, elle éviterait la situation de certaines universités aujourd'hui, où des étudiants, qui ne méritent pas de porter ce titre, qui ont été absents aux cours pendant l'année, mais présents à l'alcoolisation systématique et aux fêtes décadentes, se présentent enfin dans leur lieu d'enseignement, non pour assister aux cours (ça prend la tête), pour travailler (quelle horreur!) ou pour passer leurs examens (ils en veulent bien si on leur accorde gratuitement), mais pour empêcher les quelques survivants de la méritocratie de mettre leurs connaissances et leurs méthodes acquises à l'épreuve.

     Faudrait les mettre en examen ces étudiants

    Qui occupent les amphis, en vrais fainéants.