• N'importe quoi dans le monde des mots

    Ils marchaient d'un pas saccadé sac à dos bon marché sur les épaules. Agathe et Paul. Elle l'aimait à gâter ses caprices à Capri. Pour vite éviter les ennuis de la nuit, ils se livraient à la danse lente et aux confidences.

    Qu'est-ce qui t' a pris d'aller à Capri ? Quitte à quitter, quittons cette énervée ville-art.

    Admettons, dit-elle, et nous mettons le cap où ? Interloqué, Paul erre glacial de réponse en réponse. Au calme, dit-il, là où il n'y a ni bal ni délices, là où nulle trace y mène. Un lieu sain (Paul huait la pollution), sans souci.

    Le puy de Sancy, susurra sa douce amie ?

    Non, nom de nom, Sancy barre.

    « Un lieu sain », avec ou santé ? Un sanatorium ? Là où tous ne bronchent plus ? Où les journées sont aussi longues que les chaises ? Où l'on épie curistes ? Douche froide et bain debout.

    Un lieu sein ? L'île de Sein à l'été, je veux bien, mais en hiver je ne me fie qu'au pull plutôt qu'à la capote, si tu ne veux que capote ma maternité.

    Il avait le désir d'île, il avait le désir d'elle.

    Ils prirent leur envol vers un projet prégnant. Mais ils durent attendre la fin du morceau : il faut que l'allégro cesse, et alors naît sens.