• Macron a parfois un peu raison

    La bienpensance inculte a encore frappé. Les moralistes dépravés d'aujourd'hui se croient autorisés à juger d’événements et de personnes du passé à la lumière aveuglante de leurs indignations toujours prêtes à s'exprimer. Compétence 0, sens historique 0, occasion de se taire manquée 20/20. Depuis que la béeffémisation de la France sévit, qu'on interroge le premier con venu pour des propos convenus, tout le monde se pense penseur, voit du scandale là où il n'y en a pas, et n'en voit pas là où il y en a. Et dire que la scolarisation est obligatoire! Qu'ont-ils donc appris? Ni savoir, ni capacité de jugement... C'est là aussi que se mesure la faillite du système éducatif.