• Ma chronique macronienne (de bibi donc), et La Fontaine...

    La Fontaine, qui jouait des mots et des sons, 

    Fit prononcer dans une fable à un "charton",

    Agacé par les criailleries d'un cochon

    Qu'il menait à la fatale exécution

    - Le "Balancetonporc" n'étant pas de saison -:

    Non pas "Tais-toi", mais mieux: "Que ne te tiens tu coi!"

    Ce sont ces sons et ces sens joliment heurtés

    Qui me vinrent à l'esprit, saurais-je pourquoi,

    Oyant le héros de téléréalité,

    Dont les propos, aussi pénibles que la voix, 

    Sont comme une insulte au peuple crétinisé.

    Parfois il pontifie, jouant le philosophe,

    D'autres fois, mais pas en même temps, bêtifiant,

    Il use d'un langage digne d'un beau beauf,

    Tel "C'est pas bibi", à propos de carburant...