• Loin des yeux, mais si proches

    Le 5 sept. 2013 à 15:29, XH a écrit :

    Mon si bel Amour

    Moi aussi j'avais envie de te rejoindre, de te dire "on s'appelle?" tellement je me sens bien avec toi; je t'ai donc adressé un petit clin d 'œil. Mais je ne veux pas t'empêcher de t'avancer dans ton atelier où j'ignorais que tu filasses, je supputais que tu cousisses.

    Je me suis allongé un peu, mais impossible de dormir: tracteur dans le champ jouxtant ma maison.

    Je suis content de ma journée: Toi (quel bonheur nos échanges!), entretien positif concernant les arbres, j'ai fabriqué et revu des cours de manière satisfaisante.

    Je m'apprête à partir faire du vélo pour profiter du beau temps et je suis à jour (cours). Je prends mon téléphone: si Ton cœur t'en dis, le mien tendu, vers TOI.

    Je vais bien. Grâce à TOI, mon si bel Amour.

    Ton tout ce que tu voudras: tant que je suis "ton", je nage dans le bonheur.

     

    Le 5 sept. 2013, à 17:17 XH a écrit :

    C'est l'imparfait du subjectif (autre définition qui peut m'aller). 
    Je t'aime au présent absolu, au présent définitif. Tu es mon présent présent.

    Le 5 sept. 2013, à 17:23 XH a écrit :

    Moi aussi j'ai commis au moins deux fautes ces derniers jours: la dernière en date: ci-dessous: "Si Ton cœur t'en dis"; il aurait fallu écrire: "Si Ton cœur t'en dit". J'ai fait comme si la personne du possessif(!), l'emportait sur la personne grammaticale, ce qui n'est pas forcément idiot sémantiquement parlant: Ton Cœur = TOI. Quelle habileté rhétoricienne n'est-il pas?

    Le 5 sept. 2013 à 17:31, XH a écrit :

     J'ai retrouvé l'autre faute: le 4-9-13, 20:24. Étrangement, c'est un peu la même: "ce que te dis ton cœur" aurait dû être écrit "ce que te dit ton cœur".

    Je vais aller voir si la salle de TT est ouverte. Si c'est le cas, et que je trouve des partenaires, je serai de retour au plus tard à 20h. Tu connais la suite mon Amour.

    Tu es drôle, je t'en aime encore plus.

    Le 5 sept. 2013 à 19:37, XHa écrit :

     Chérie Marion

    Je viens de rentrer, une seule défaite contre un des meilleurs du club, victoires autrement dont une contre un meilleur que moi. Des points de très haut niveau. Une confiance, une énergie que je te dois (après plus de 30 km à vélo...). Suis à Ta disposition la plus entière, comme tu le voudras. Mon Amour (Toi) est aussi de très haut niveau: je suis le pas sage à niveau. Le fou de la reine. Je n'ai pourtant pas déraillé. Sinon, gare! Etc etc. Je T'aime.

    Le 5 sept. 2013 à 19:55, XH a écrit :

     Merci de penser à me prévenir. Je ne serai donc pas inquiet (évidemment je guetterai quand même le moindre signe de Ta présence). Je sais que je suis avec Toi comme Tu es avec moi.

    Tu l'as trouvé: je suis là mon Amour.

    A très bientôt ma Divine.

    Le 5 sept. 2013 à 20h17, XH a écrit : 

    Passe une bonne soirée, tu sais que je tiens à ton bonheur; je te donnerai mon emploi du temps précis de demain tout à l'heure. 
    Marion Marion Marion Marion Marion Marion Ma............ c'est curieux, ce sont les touches les plus faciles à trouver de mon clavier, et les plus usées aussi.

    Le 5 sept. 2013 à 22:12, XH a écrit :

    Bonsoir mon Amour 
    Es-tu heureuse? J'ai terminé mes diverses occupations prévues. Je suis donc entièrement à TOI, mais je comprends et accepte que tu n'aies pas de temps à me consacrer ce soir. 
    Je tiens à te dire que j'ai retrouvé un meilleur état que celui d'hier (je pouvais difficilement aller plus mal). Tu as compris que j'aimais recevoir de ta part un petit (ou un gros) rappel d'amour de temps à autre, avec les mots que tu choisis. Nous construisons une belle histoire. Tu peux compter sur moi, sur ma confiance en toi, sur ma patience, mon respect, mon adoration définitive. J'ai beaucoup aimé cette journée, vécue à tes côtés, ponctuée de nombreux échanges variés (modes de communication et tons: que c'est bon d'être drôles à deux!). J'aime te suivre dans ta vie quotidienne, savoir quand tu es dans ton atelier, avec une copine, dans ta voiture; j'aime surtout t'entendre. Tu connais certains détails de ma vie, pas toujours ... comment dire? ... glams? Et tu me dis ce que tu en penses, c'est bien, je ne demande que cela: ma porte t'est grande ouverte, viens donc. J'étais parti sur une vision métaphorique, mais tu peux rendre cette invitation au premier degré... Comme tu le dis, pas trop vite, pas tout de suite, je t'accorde tout le temps que tu voudras. Mon rythme sera le tien, et j'accepte même le surplace, surtout si je sais que tu me gardes dans ton cœur cette belle place que tu m'as donnée. 
    Je t'aime infiniment, Marion chérie, ma belle Marion. Je t'ai dans l'âme. Ton fou d'Amour.

    Le 5 sept. 2013 à 23:24, XH a écrit :

    Dans un quart d'heure, j'éteindrai l'ordi, le téléphone restera allumé à côté de moi. N'hésite pas à te manifester  même si l'heure est tardive.
    Mes horaires de demain: je serai à Lille à partir de 7h, premier cours de 9h50 à 10h45, deuxième de 12h à 12h55, puis non stop (sauf pause vers 16h), de 14h à 18h05. 
    Ce qui laisse des plages pour se contacter; je peux m'arranger pour un coup de téléphone éventuel. A très vite peut-être, à demain certainement. J'ai passé une excellente journée. Merci, bonne nuit. Je pense constamment à toi, ma belle et chère Marion. JTA.