• Viens dans mon île d'Avallon

    Ce n'est qu'un petit pavillon

    Écarté du monde

    Le soleil l'inonde

     

    Nous y connaîtrons la liesse

    Verrons des fleurs la joliesse

    Mes mains dans tes mains

    Du soir au matin

     

    Ce sera notre parenthèse

    Notre suspension rien n'y pèse

    La légèreté

    On se sait aimé

     

    N'y règne que le sentiment

    C'est l'élan la loi des amants

    Des mots et des gestes

    L'harmonie céleste

     

    Une douce aérienne bulle

    De tendres conciliabules

    De chuchotements

    Nos yeux éloquents

     

    Vivons ces moments délicieux

    Privilège des amoureux

    Viens amie aimée

    Ma muse admirée

     


  • L'attente est belle quand elle est récompensée

    Les gestes et les mots remplacent les pensées

    Elle est dure l'incertitude du lendemain

    Si l'avenir qu'on imagine est incertain

    La possibilité du bonheur est promesse

    Ressentir entre tes bras amour et tendresse


  • Il émane de toi comme une aura

    Qui me manque à moi quand tu n'es pas là

    Ton regard franc dit que ton âme est pure

    Tu me plais ainsi tellement nature

    Parfois sur ton front une ride inquiète

    Dit le nuage qui te passe en tête

    Je voudrais l'effacer posant mes lèvres

    Apaiser par un baiser cette fièvre

    J'admire ta noble allure élancée

    Cette façon que tu as d'avancer

    Ta beauté est ta sensibilité

    Elle me touche à m'en faire pleurer

    Ta présence douce embellit ma vie

    Ma muse aimée mon amante amie


  • Une belle bulle à l'abri des bruits

    L'espace et le temps y sont abolis

    Oubli de l'ordinaire quotidien

    Une parenthèse de mots et de mains

    De livres et de lèvres délivrés

    De tous ces tabous faux faits en péchés

    On n'est jamais lassé quand on s'enlace

    On est toujours brasier quand on s'embrasse


  • Si la vie variée va du rire à l'avarice

    Du vice avarié aux fièvres des novices

    De la vérité voilée aux viols vils et veules

    Et des Èves vindicatives qui en veulent

    Aux vierges timides et aux velus virils

    C'est que vraiment le vrai ment si on ne le vé-

    rifie : la nouvelle vole vivace et vue

    En vidéo virale vite devenue

    Vouloir l'enlever devient invivable vœu

    Et big broveur te surveille de tous ses yeux

    Telle sévère veuve soulevant le voile

    Ou le voyeur à longue-vue et désir sale

    Pour vivre heureux vivons cachés dit le proverbe

    Laissons aller à vau-l'eau les vilaines herbes

    Élevons-nous vite vers nos rêves suaves

    Vivement notre rendez-vous sans nulle entrave





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique