• Le bête honneur du bétonneur

    Sur WEO, la superbe Rachel (« Rachel, émoi! ») interroge un édile du Valois, fier et suffisant, dans une promenade antibucolique, de la belle et la bête : il lui présentait avec fierté des dizaines d'hectares qui étaient en train d 'être mangés par le béton pour l'installation d'une ZAC (Zéro d'Age Civique). Quand ces crétins vont-ils enfin comprendre que tout mètre carré perdu l'est pour la vie, et représente une insulte à l'avenir et à leurs enfants. Cette prime à la laideur tôlière est une enlaidissement de plus du paysage. À cause de cette vision économistique à court terme, on précipite l'arrivée l'enfer sur terre, et la fin de l'humanité.

    Emploi, croissance, développement, mots d'ordre d'un autre âge.

    Il est temps de sortir des mondes de l'industrie, du commerce, de l'argent.