• La gauche cause le mal pour le vilipender

    La gauche mol-pensante et forcément vertueuse s'offusque, s'indigne, se récrie devant des résultats d'élections qui portent au pouvoir des extrêmes-droitiers, des fascistes, des homophobes, des anti-avortement, des nostalgiques des dictatures, des populistes, des conservateurs, des méchants, ... Remarques:

    1- Que les penseurs (?) de cette gauche si parfaite aillent jusqu'au bout de leur logique:

    a) Si le peuple vote mal, c'est qu'il est con, mais un individu de gauche ne saurait avoir cette pensée, comment raisonner alors? Ceux qui ont bien voté étant moins nombreux que ceux qui ont mal voté, faudrait-il donc que leur suffrage compte pour deux? 

    b) Puisque le peuple vote mal, il faut supprimer les élections, ou les truquer, selon une pratique courante, ou interdire à des candidats méchants de s'y présenter.

    2- Ils oublient que c'est souvent après une période de gauchaupouvoir caractérisée par l'incurie, la corruption, la malfaisance, la mauvaise foi érigée en système, sans parler de l'hypocrisie si caractéristique du socialisme gouvernemental, que les électeurs, lassés du mensonge, donnent leur voix à n'importe qui, pourvu qu'il n'appartienne pas à cette caste arrogante, qui profite de son passage aux commandes pour s'enrichir, eux et leurs amis.

    NB Le Brésil part à la dérive, les citoyens ont besoin d'ordre. La gauche brésilienne a fait la démonstration de son incapacité. Il est donc normal que le premier Bolsonaro venu parvienne au pouvoir.Là où son programme est inquiétant et coupable, est dans son trumpisme anti-environnemental. Il s'apprête à intensifier un mouvement déjà largement entamé avant lui, consistant à livrer la forêt amazonienne, qui est bien de l'humanité, aux appétits voraces de l'industrie et du commerce.

    Il faudrait instituer une milice onusienne qui mette hors d'état de nuire tous ces criminels, qui par leur action, précipitent le désastre.