• L'Amour ne m'est qu'un rêve

    Plus doué pour enfiler les vers que les femmes,

    Est-ce là don des dieux que d'être Céladon ?

    Je commence toujours par demander pardon,

    C'est la ma courtoisie, c'est aussi là mon drame.

     

    Je considère Don Juan comme sale infâme,

    Et préfère durable l'Amour au cours long,

    Je lui dis « Veux-tu, chérie, que nous conjuguions

    Au présent perpétuel notre duo d'âmes ? »

     

    Car je sais que c'est elle, elle sait que c'est moi,

    C'est chaque fois le même élan, le même émoi.

    Elle m'est celle qui rayonne, qui diffuse…

    C'est elle ma beauté, mon idéale muse.

     

    Elle fait naître en moi les mots doux, les mots roses,…

    Je m'éveille de mon rêve et deviens morose :

    Je la laissais vagabonder en mon esprit,

    La fée vaporeuse dont je me suis épris.