• Je n'aime pas le 14 juillet tel qu'on nous le fait

    Je n'aime pas la liberté, pour l'usage qu'on en fait. Et pour l'interdiction d'opinions non conformes aux modes et aux mots d'ordre de ceux qui prétendent penser pour nous.

    Je n'aime pas l'égalité, forcément hypocrite, intraduisible en réalité, et je ne me sens pas l'égal des crétins et des méchants.

    Je n'aime pas la fraternité qu'on veut nous imposer. Mes frères, je les choisis et je les aime, je les appelle mes amis, et je n'ai rien à faire des cons.

    La révolution française, outre les massacres qu'elle a directement causés, a conduit à faire régner une nouvelle aristocratie, a installé aux commandes d'un état centralisateur une bourgeoisie dont les modes de fonctionnement reposent sur la consommation, la loi du plus grand nombre, et sur celle de l'argent. Médiocrité à tous les étages.