• J'y pense

    Je rêve de nous deux hors du monde

    Maudit monde qui nous sépara

    Nous étions si proches

    Toi moi l'art

    Toi moi le rire

    Toi moi commentant échangeant bâtissant

    Toi moi dans une écoute une attente un sourire

    Nos essences rejointes par nos existences

    Une communion une perfection

    Ressemblance de nos différences

    La vie nous voulait ainsi sublime cadeau

    Mais elle sait être vénéneuse

    Elle engendre des peurs tu ne t'écoutais plus

    Tu fis taire le chant de ton âme

    Lâcher la proie pour l'ombre

    Quand l'ombre est plus vraie que la proie

    Dénouement fermeture

    Réduction du futur à un conditionnel passé

    À un présent toujours en deuil de toi