• Imatapé

    Témoignage exceptionnel sur BTP-TV: nous recevons dans nos studios une femme marquée qui a accepté courageusement de témoigner, et de libérer ainsi une parole de souffrance tue pendant des décennies. Elle préfère garder l'anonymat, nous dirons seulement qu'elle est l'arrière-petite-nièce d'un boulanger connu sur la place d'Erquinghem-le-Sec, M.Lecornu.  Josiane, merci pour votre courage, surmontez votre émotion et racontez-nous ce qui vous est arrivé un certain dimanche après-midi, dans le parc municipal du village, où nos équipes se sont rendues, comme vous le voyez sur ces images. Vous nous avez déclaré que ce matin-là, ... à vous Josiane Deslatrisses, la France, le monde vous écoutent... ce matin-là, vous jouiez dans le sable sous les yeux de votre nourrice, et ... et.. nous comprenons Josiane qu'il vous est difficile de revenir sur ces pénibles instants, mais au nom de toutes les femmes victimes, votre exemple sera libérateur, et encouragera vos sœurs victimes à balancer leur porc, BTP-TV, est prête à accueillir tous les témoignages, comme celui de Josiane; il vous suffit d'appeler la chaîne au numéro qui s'affiche en bas de votre écran, je le rappelle. À propos de pelle, c'est à vous Josiane, car c'est de bien de pelle qu'il s'agit, n'est-ce pas, au parc municipal d'Erquinghem-le-Sec, que vous voyez sur ces images, allez Josiane, vous allez parler, oui! Comme Josiane, chères téléspectatrices, vous pourrez gagner un séjour à l'Hôtel Bellevue du Tréport, d'une nuit avec la personne de votre choix, si le vote des voyeurs qui nous regardent vous déclarent gagnante de notre concours Ditoumitou. Appelez le numéro, qui s'affiche au bas de votre écran, où vous trouverez le prix de l'appel. La pelle Josiane, ... à vous d'en parler.

    - Oui, je jouais dans le bac à sable, j'avais pas de pelle, alors j'ai voulu prendre celle du garçon. Il a dit non, je voulais lui prendre, alors il m'a tapé.

    - Merci Josiane pour ce témoignage bouleversant, mais vous vous rappelez de notre contrat: il nous faut des noms. Quel est donc celui de votre agresseur?

    - Je ne sais plus...

    - Faites un effort, Josiane, sinon, vous serez éliminée de notre concours, allez, balancez, dites tout ce qui vous revient...

    - Je ne sais plus, ... Philippe? Édouard? ...

    - Monsieur le Premier Ministre, vous devrez répondre de vos actes. Même si vous n'aviez que trois ans, vous avez violemment agressé une femme et votre crime ne restera pas impuni.

    Merci Josiane, vous avez bien balancé. Cher. es téléspectatrices.teurs, À dans une heure pour le prochain numéro de notre émission, de votre émission Ditoumitou.