• Il n'y a pire sourd...

    Mon agacement quand je lis, quand j'entends tous ces éditorialistes, ces politiques, ces pseudo-spécialistes, appeler de leurs vœux la relance, le développement, la réindustrialisation, l'emploi, tous facteurs qui, en trois siècles, nous ont conduits là où nous en sommes, c'est-à-dire à proximité immédiate de la catastrophe finale…

    Petits penseurs de pacotille !