• Droit et non-droit: ZND

    Si j'en crois la parole gouvernementale, concrétisée par l'évacuation policière du secteur de Bure, il ne faut plus qu'il y ait en France de « zones de non-droit ». Conception qui mérite un examen attentif.

    L'état et ses alliés (grandes entreprises, monde de l'industrie et du commerce) ont le droit d'empoisonner à grande échelle les citoyens, actuels et futurs, de défigurer les paysages, de polluer à tout va, et les victimes de ces opérations mortifères et irresponsables n'auraient pas le droit de se défendre...

    Plutôt que de célébrer la Révolution passée, il s'agit de la faire au présent, mais vraiment, sans se contenter de répéter des slogans imbéciles, ni de célébrer le règne de l'individualisme stérile et égoïste, non cette Révolution nouvelle contre le système capitaliste et ses serviteurs intéressés ou inconscients, est à mener au nom des générations qui nous succéderont. Altruisme qui nous permettra de pouvoir être fiers de nous, pouvons-nous l'être quand nous nous rendons complices de l'inacceptable, qui pour être légal n'en est pas moins illégitime ?