• Dis-faux-nez

    € Disney, peu goûteux abêtissement

    Pour gogos crédules, qui font de leur argent

    Un mauvais usage,

    Et ce parcage à loisirs frelatés grandit

    Alors qu'il faudrait plutôt que tout soit détruit,

    Curieux esclavage.

    Peuple soumis aux mots d'ordre, divertis-toi,

    Et n'oublie pas de dépenser, ne compte pas,

    Fête pour tout âge.

    Pendant ce temps merveilleux, joli, féerique,

    Tu oublieras tes soucis, viens, c'est magnifique,

    Viens voir l'étalage

    Du mauvais goût, de l'artifice américain

    Envahissant les fertiles français terrains

    De tous ces parages.

    Pollution contre pollution, le glyphosate

    Ici est celui des esprits vains qui s'éclatent

    À chaque passage,

    Qui au crétin divertissement se soumettent,

    De la reine des neiges et autres bébêtes.

    Bon sang, qu'ils dégagent,

    Ces produits invasifs, pollués, polluants !

    Qu'un grand incendie nous rende forêts et champs,

    Espéré carnage.

    Et l'on pourra célébrer la mort de Mickey,

    De l'industrie du tourisme, piège à niqués.

    Vive la vie sage !

    Pas besoin de la guerre des fausse étoiles,

    Les vraies, celles du vrai ciel, celles qu'on nous voile,

    Et les vrais nuages,

    Valent mieux par leur vérité, par leur beauté

    Que tous ces produits commerciaux et frelatés,

    Chatoyants plumages,

    Mais creux à l'intérieur, ils sont signes d'un vide,

    De la décadence, la vile époque avide,

    Et qui décourage.

    L'humanité court à sa perte, et l'on rit faux,

    C'est un immense coup de balai qu'il nous faut,

    Grand dépoussiérage.

    Démolissons un à un les fauteurs de maux,

    Lafarge, Auchan, Disney, Bayer, Total, Macdo,

    Nécessaire rage.