• Dépenser

    Dépenser, c'est un mot qui dit beaucoup : dé, préfixe privatif, penser, réfléchir, user de ses facultés intellectuelles de jugement et d'appréciation . Celui qui dépense ne pense pas, ne réfléchit plus, ou il réfléchit, mais à la manière d'un gilet jaune : la lumière ne vient pas de lui. Il est passif, et ne fait que ce qu'il ne peut pas ne pas faire, tel un homme à qui l'on a fait endosser de force le costume du consommateur, et qui consomme par habitude, par réflexe, comme si le geste était naturel, allait de soi. Or, il n 'en est rien. Comme un esclave qui baise ses chaînes, il se rend au supermarché, là où l'âme est absente, où règnent tyranniquement la mode, l'envie et l'argent.