• Comment va-t-il ?

    Enfin les stupides J.O. sont terminés, enfin les caméras ont fini de suivre, fidèles toutous le président au Salon, enfin on commence à oublier Wauquiez qui a parlé sans ménagement dans une école de management… Enfin j'aurai peut-être enfin des nouvelles de Lelandais, voilà trois jours qu'il n'en donne plus. Comment va-t-il ? Que dit-il ? Que disent ses voisins ? Ses amis? La semaine dernière l'un d'entre eux, tout content d'être interrogé et de passer dans le poste, a déclaré qu'à son avis, son copain n'en était pas à son « premier coup d'essai ». Je remercie cet anonyme et sa minute de célébrité pour le pléonasme, il aurait pu ajouter que Maëlys était morte le dernier jour de sa vie. Lapalisse pour la police.

    Quant aux nouvelles qui me manquent, il faudra que j'attende encore un peu :

    - Les médaillés souriants et impressionnés vont rentrer, on les verra à l'aéroport, accueillis par une foule enthousiaste et impressionnante de trente personnes, à l'Élysée félicités par le roi Manu 1er, entre deux voyages et deux déclarations dans lesquelles il glissera quelques expressions surannées. Il leur dira combien ils doivent être fiers de montrer aux yeux du monde l'image d'une France qui gagne, etc, etc.

    - Et puis les vedettes du PSG vont affronter les Madri-laines. Toute le France, moins quelques Marseillais, vont encourager les chochottes dûment parées de leurs bonnets, de leurs gants, de leurs collants. Ne manqueront que les après-ski et les combinaisons. On nous servira encore de la « remontada » à tous les plats.

    -Et puis, il fait si froid. Les journalistes courageux vont interroger les passants courageux pour leur demander comment ils supportent l'hiver. On tombera forcément sur un clampin qui , l'air entendu du monsieur-je sais-tout-à-moi-on-ne-la-fait-pas, prononcera la phrase que tout le monde attend : « Et après, qu'on me parle encore du réchauffement climatique... ».

    -Et puis, on ne manquera pas de voir s'allonger la liste des violeurs, harceleurs, des victimes qui osent témoigner, des Schiappas et consortes, qui diront qu'il faut en finir avec la loi du silence, …

     

    Donc, je devrai attendre encore un peu pour des nouvelles de Lelandais. De toute façon, pour la reconstitution, il vaut mieux attendre le dégel.