• C'est la fête de la musique, dit le joyeux!

    Une syllabe de trop, dit le grincheux...

    (Qui préfère les betteraves

    Aux bêtes raves.)


  • LE sujet, c'est la coupe du monde, ou la coupe

    De Neymar, ou son jeu. Le pauvre tout il loupe...

    On me dit qu'il a pris deux coiffeurs avec lui:

    Résultat, sur la tête des spaghettis.

    Pour faire parler de soi, faute de talent, 

    On fait rire: combien de SMIC, combien d'argent

    Dans ces colorations, ces mèches ridicules?

    Au moins, cela provoque des conciliabules.

    Et quand ce n'est pas le haut, c'est le bas qui boîte...

    A-t-il été élevé dans la douce ouate?

    Tomber autant, chaque fois que passe à côté

    Un joueur adverse qui l'a juste frôlé?

    Vrai qu'il doit avoir délicates les chevilles

    À force d'enfler! Est-il le soleil qui brille?


  • Se précise toujours plus le péril chinois,

    Avec leur nouvelle route de la soie, 

    Colonisation du monde planifiée,

    Pour leurs produits chinois commercialiser.

    En Chine, trop de Chinois, et pas assez

    De terres et d'emplois: chinoisons la terre.

    Voici le début de notre nouvelle ère; 

    Passons au cou de l'Occident notre bride, 

    Et l'Afrique aussi qui sans nous tourne à vide.

    Nous étions nommés l'Empire du Milieu, 

    Le monde entier est notre terrain de jeu.

    Ils se vendent à nous, ces dégénérés,

    Point besoin d'efforts, seulement ramasser.

    Ils n'ont toujours pas compris, ces arrogants,

    Ce que notre sourire cache vraiment.

    Notre éveil et tout le tremblement, nous y

    Voilà. Nous avons peu à peu dessaisi

    De leurs biens et de leurs sacrés capitaux

    Ces chiens décadents naïfs d'Occidentaux.

    Fini le poker menteur, à nous la mise

    Laissons-leur seulement une sale chemise, 

    Et leurs yeux pour pleurer leur glorieux passé.

    Finissons ce que nous avons commencé.

    Partout faisons nos routes, nos ponts, nos ports,

    Tout est possible tant que le monde dort.

     


  • Kim: Tes cheveux bizarres, hi hi hi!

    Donald: C'est ce que j'allais dire, ah ah ah!

    Kim: Et tes touites qui m'font rigoler, hi hi hi!

    Donald: Je les poste à demi-bourré... ha ha  À propos de bourrée, danse pour moi Kim: j'aime la Corée-graphie, ah ah ah!

    Kim: Alors pour toi je ferai la danse des canards, Donald, hi hi hi!

    Donald: Bon, assez ri Corée hein, ah ah ah! Parlons des engins nucléaires que tu as à do-missile, ah ah ah!

    Kim: Oui, ils sont at home, hi hi hi!

    Donald: On va pas s'emmerder avec ça. J'y pige que dalle. Laissons faire nos cons, nos conseillers, ah ah ah!

    Kim : Où est ta bombe Mélania?

    Donald: Et ta sœur?

     

     

     

     


  • Saint Gapour, priez pour eux, pour ces deux clowns tristes:

    C'est là le sort du monde au milieu de la piste!





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique