• Comment dire "Un"?

    Il est une question bien plus fondamentale que l'évolution des relations entre les États-Unis et la Corée du Nord, c'est celle de la manière de prononcer le nom de leurs dirigeants en français.

    Trump: on n'entend pas le son -u- malgré le graphème 'u', ni le son 'um' comme dans "parfum", les locuteurs anglophones ne connaissant ces phonèmes.Certains petits malins radiodiffusés disent 'trompe', ce qui renvoie astucieusement à la fois à la balourdise éléphantesque de l'individu et "en même temps" à ses mensonges, ou plutôt à ses revirements, à ses vérités successives et opposées: Donald 'trompe' son monde. Prononciation incorrecte puisque les voyelles nasales n'existent pas en anglais. Dans la volonté d'anglosaxonniser, on entend plutôt 'treumpe' où la graphie -u- américaine ressemble à une sorte de 'eu' dans la bouche française.

    Il en est de même pour la troisième partie du patronyme coréen de Kim Jong. Difficile de dire 'un' comme le numéral de notre langue quoique la tendance ait été longtemps à la francisation. J'ai entendu récemment dire 'une' par la présentatrice des nouvelles, et dans le "papier" de son collègue qu'elle avait lancé, celui-ci fit entendre 'eune', à l'américaine.

    Cette chronique n'a pour mérite que d'occuper un peu d'espace et de temps dans la vie terne de son auteur...

    Je retourne au jardin.