• Chiffrolâtrie

    Les fanatiques du calcul

    Savent-ils qu'ils sont ridicules?

    Tout est taux pour eux, indiciel,

    Que ne regardent-ils le ciel?

    Même devant la voie lactée, 

    Il leur faudrait aussi compter.

    Devant la beauté des nuages,

    Ils se diraient qu'il est dommage

    De ne pouvoir les mesurer

    Tant ils n'arrêtent pas de bouger.

    Leur musique n'a d'autre rythme

    Que celui de leurs algorithmes.

    Ils ne savent du sentiment

    Rien d'autre qu'à penser qu'il ment.

    Tout ce qui n'est pas convertible

    En chiffres les rend irascibles.

    L'économie est leur déesse, 

    Ils la voient partout et sans cesse.

    Leurs seules courbes appréciées

    Sont celles des cours des marchés.

    Quand ils entendent conversion, 

    Ils ne pensent pas religion,

    Mais dans leur esprit aussitôt

    Voient des dollars et des euros.

    Le directeur n'est qu'en taux, 

    Ne sont péchés les capitaux.

    Au paradis devant Saint Pierre,

    Il leur faudra leur bilan faire, 

    Rendre des comptes leur faut-il, 

    Mais cela leur sera facile:

    Ils en ont fait toute leur vie...

    Vraiment vous n'avez rien compris, 

    Leur répondra l'homme aux clés d'or,

    Si je ne vous chasse dehors, 

    C'est que vous ne sauriez entrer, 

    L'âme étant le laisser-passer, 

    Et vous en êtes dépourvus. 

    Votre maître a des pieds fourchus,

    Allez donc le retrouver là

    Où sa cote chuta très bas.