• Balancetonporc, ça vomit tout ?

    Explication nécessaire pour celles qui auraient plus de qualités pour l'activisme à la mode que pour la perception des jeux verbaux, pas toujours aussi innocents qu'ils n'en ont l'air ; ici en lien avec un féminisme hystérico-mondialisé, je m'interroge à la fois sur l'agressivité délatrice, parfois excessive de certains résossossots « ça vomit tout »), et sur l'américanisation de notre ex-belle France, qui fait tout comme son modèle d'outre-atlantique (#balancetonporc, ça vaut #metoo?) . Je note cependant un effort louable et néanmoins vulgaire d'user d'une traduction dans « la langue de Molière », aurait-on dit il y a quelques années, je corrige donc «en langue de Dard », il est vrai qu'elles piquent les guêpes.

     


  • Trois ans après les faits (qui se coulent), je viens d'être illuminé par une astuce verbale savoureuse, dont la dimension drolatique et fort à-propos sera mieux appréciée par les témoins de l'époque, qui ont vu naître et croître des projets avortés visant à me détruire. Voici :

    Que dire aujourd'hui sur l'étau de Nathalie T. ?

    NB comme souvent, pour ceux qui ont besoin d'un guide de lecture, il faut oraliser...


  • La théorie du con plot : sur la place de stationnement que je lorgne, un cône rayé rouge et blanc... Qui m'en veut ?


  • Est-ce parce que nous HÉMON les scandales que nous CRÉON des ANTI-GHOSN? 

    Où les vISMÈNE...


  •  Suicide : je m'aime à mourir.





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique