• C'est l'attente qui recommence

    C'est le poison de l'espérance

    C'est le rêve de sa présence

    C'est la conscience de ma chance

     

    Et c'est le profond sentiment

    La certitude de l'amant

    Ce sont les sincères serments

    La sublimité des moments

     

    Et c'est l'obsessive pensée

    De La personne tant aimée

    Et c'est son prénom prononcé

    Et cette envie de l'embrasser

     

    Et c'est le cœur endolori

    Qui se fait sentir comme un cri

    Et c'est le manque ressenti

    Et ce sera la joie d'un oui


  • J'aimerais qu’émane de mes poèmes

    L'état de mon âme qui dit je t'aime


  • Faut-il être initié pour apprécier,

    Pour savoir s'arrêter à la beauté ?

    Chaque fleur est absolument charmante,

    Harmonieuse, délectable, envoûtante...

    Jouent en elle formes et coloris

    Donnant envie de vivre en poésie.

    Ils sont à plaindre les chiffreurs de tout,

    Déchiffreurs de rien, qui décrètent fou

    Celle ou celui n'entrant pas dans leurs cases :

    Ils se ferment à ces simples extases

    Que permet la rencontre inopinée

    De l'être sensible et du don goûté .

    Je suis chanceux


    • Je vais te raconter une bonne blague...

    • Humm...

    • C'est une blonde...

    • Ah, non, pas une blonde !

    • Mais tu n'es pas blonde...

    • Mais en t'en prenant aux blondes, tu t'en prends aux femmes, et je suis une femme !

    • Bon, d'accord... Alors, c'est un Belge qui...

    • Non, pas les Belges !

    • Mais regarde, j'ai mis une majuscule !

    • Le fais-tu exprès ? Pas les Belges, ni les Juifs, les Arabes, les Noirs, les homosexuels, les Auvergnats, les Corses, les Lapons, les trans, les bis, les...

    • Ça va, j'ai compris... Alors, c'est l'histoire de Toto, Toto i' va...

    • Tu ne vas pas maintenant t'attaquer aux enfants ! Arrête avec Toto !

    • … euh... c'est un éléphant qui...

    • Attention, défense de toucher aux éléphants, tu fais à la fois dans la grossophobie et l'animalophobie : double faute!

    • Bon, alors une fourmi ?

    • On ne s'attaque ni aux travailleurs ni aux Japonais ! Si tu insistes je te balance sur touiteur, et vais porter plainte au commissariat pour racisme, sexisme, homophobie, xénophobie, #airdutemphobie...

    • Euh... alors voici mon histoire : c'est un Français, blanc, mâle, ni jeune ni vieux, qui voulait raconter une blague, et qui n'a plus envie de rire.


  • Fallait-il que vous industrialisassiez

    Le monde de béton, de bitume et d'acier ?






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires