• 2019

    Tous les dix ans le calendrier nous fournit

    Une rime facile dont je me saisis :

    En effet depuis quelques heures est l'an neuf,

    Donc souhaits de bonne année deux mille dix-neuf.

     

    C'est vraiment pour sacrifier à la tradition

    Que je formule ces vains vœux un peu concons,

    Parce qu'il est certains espoirs qui, je l'espère,

    Ne s 'accompliront jamais au nom de la Terre :

     

    Si vous voulez plus de pouvoir d'achat, d'argent,

    Pour consommer, polluer, gaspiller davan-

    Tage, alors que jamais vos vœux ne s'accomplissent,

    Car du meurtre de la Terre serez complices.

     

    Quant à mes vœux personnels, miens mais partageables,

    C'est la mort du consumérisme détestable

    Et des supermarchés, de la publicité,

    Du capitalisme mondial et financier ;

     

    Que meurent l'argent, les éoliennes, le profit,

    Moteur fatal des pires idéologies,

    Qu'on sauve l'Afrique de ses nouveaux colons,

    Nouveaux pillards, mafieux russes ou Chinois con-

     

    Quérants sans foi ni loi, de richesses avides,

    Rasant les forêts, forant les sols, écocides,

    C'est la pratique ordinaire de ces brutaux,

    Pendant ce temps l'Occident ferme ses rideaux.

     

    Un seul combat qui vaille, c'est pour la survie

    De la planète, elle mérite l'énergie

    De tous les terriens unis, à moins qu'ils jouissent

    Du sacrifice de leurs filles et de leurs fils.