• Une hypothèse pour expliquer l'hystérie:

    Tous ces excités ignorent les librairies.


  • Profitons de ce regard sur les ailes

    Avant que les premiers matins qui gèlent

    Découragent la gent des papillons

    De nous présenter leurs harmonieux tons

    Avant les froids


  • Le corps ici l'esprit l'âme ailleurs

    Il faut subir le déséquilibre

    Paraître mais ne pas être libre

    Triste d'avoir connu le meilleur

     

    Penser à ces moments de bonheur

    Nos yeux nos mains nos corps nos paroles

    Beaux instants qu'au paradis l'on vole

    Charmante harmonie toute en douceur

     

    Le retour au présent nécessaire

    À chaque fois mon cœur épris serre

    Passent les jours les mois les années

     

    Je pense à sa vie sans moi là-bas

    Je ne sais si elle pense à moi

    Si l'envie lui prend de s'évader


  • Que cette image repose vos yeux

    Nettoie votre esprit

    De modeste beauté soyez épris

    Et vous irez mieux

    L'heureux m'aide


  • Envie de cogner sur les ennemis de la douceur.

    Envie de dire aux vulgaires qu'ils sont cons.

    Montrer à ceux qui croient avoir toujours raison que c'est moi qui ai raison.

    Gueuler sur les gueulards.

    Se lamenter face à tous ces geignards.

    Conseiller aux conseilleurs d'arrêter de donner de mauvais conseils.

    Publier sur touiteur, sur mon blog, le mal que je pense des résossossots.






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires